Rechercher

2020 année du Rat de Métal

Le jeune Rat se faufile joyeux et fringant à la porte de cette nouvelle année 2020 . Des douze animaux il est le plus petit mais aussi le plus malin, capable de trouver l’aide des autres et de s’en servir à bon escient, telle, confortable, la tête du bœuf, pour franchir foule ou rivière, et être le premier à se présenter devant l’Empereur de Jade ou devant Bouddha . Son idéogramme reprend le dessin de sa mâchoire prête à mordre si besoin, celle de ses pattes et de sa queue caractérisant sa vivacité. Mais quelque que soit le mythe fondateur que l’on suive, et les pensées qui nous viennent en pensant au Rat, qui draine de ce côté de l’hémisphère le souvenir sombre du nazisme et de sa chasse aux juifs, il est de l’autre côté de ce monde et pour cette nouvelle année, et sera toujours le KO, le petit, l’enfant, le premier, le porteur de projets et d’idées, le semeur de petites graines qui ne demandent qu’à germer et des enfants à naître. Le Rat est le petit rat mignon, la souris, fragile et joyeux, Il est l’enfant en nous, celui qui sait rêver, croire et laisser croître. Avec 2020 laissons avec lui se construire nos projets et nos envies. Accompagné du Métal qui ouvre un nouveau cycle de 12 ans, il nous faudra du souffle et le goût de l’échange pour regarder grandir ce que 2020 met en route. Comme un rappel craintif, un coup de gong dans le vent ou un coup de poignard dans le cœur, le coronavirus réveille la Chine. Est-ce simple hasard ? voilà que le Métal résonne, sonne de son yang, tranche, coupe et vient fendre les poumons . Ce tout petit virus qui tient son nom de sa forme en couronne vient couronner notre petit Rat et rappeler que le Métal est un appel à la respiration, longue et profonde, au nettoyage de nos poumons et de notre peau que le Gros intestin, comme le rat dans nos poubelles viendra nettoyer, évacuer, purifier. L’année du Rat et du Métal apportent la conjonction d’une guerre chaude au Moyen-orient, une guerre froide entre la Chine et les Etats -Unis et une bataille contre le dérèglement climatique. Pourtant nous avons en nous la capacité de faire croître et respirer la paix. Ne laissons pas le Rat de Métal ronger le fil sur lequel il marche, ne nous laissons pas déstabiliser. Respirons ! Le Métal est riche et fort si nous en faisons notre arme intérieure, notre capacité d’échange. Respirons l’année nouvelle, ouvrons nos poumons et notre cœur pour ne pas laisser le virus s’étendre, ronger les colères du monde.


6 vues